Accueil > Que faisons nous ? > Vers une gestion naturelle du milieu > Evaluation de la prédation piscicole naturelle

Evaluation de la prédation piscicole naturelle

Face à la recrudescence des cormorans La Fédération de Pêche des Cotes d’Armor a décidé de réagir pour démontrer aux pouvoirs publics la réalité du problème. Un appel est lancé à tous les pêcheurs pour signaler les dortoirs de cormorans afin de les recenser et de compter leur population.

NICHOIRS OU DORTOIRS ?

Les nichoirs (ou perchoirs) sont des endroits ou l’oiseau va se poser temporairement à la différence des nichoirs qui accueillent, généralement, un plus grand nombre d’oiseaux qui vont y passer la nuit.

On observe également une concentration beaucoup plus importante de déjections blanches sous les dortoirs à tel point que les arbres sont maculés de blanc.

LES DORTOIRS DÉJÀ RECENSES PAR LES PÊCHEURS

Les gardes de pêche particuliers et les pêcheurs ont dores et déjà comptabilisés 14 dortoirs alors que les pouvoirs publics n’en comptent que 3 sur le département.

Afin d’éviter les doublons voici la liste non exhaustive des dortoirs qui ont été identifiés :

-  Site de l’Etang Neuf (à l’Etang Neuf) : 1

-  Barrage de Kerné Uhel (Peumerit Quitin) : 1

-  Etang de Poulancre (St Gilles Vieux Marché) : 1

-  Etang des Sources (Maël Carhaix) : 1

-  Etang de Mezouët (Glomel) : 1

-  Barrage de Guerlédan (Mûr de Bretagne) : 1

-  Barrage du Gouët (Ste Anne du Houlin) : 1

-  Barrage du Pont Rolland (Morieux) : 1

-  Barrage de l’Arguenon (Plorec sur Arguenon) : 1

-  Etang de Jugon (Jugon-Les-Lacs) : 1

-  Etang de Bétineuc (St André des Eaux) : 1

-  Barrage du Pont Ruffier (Brusvily) : 1

-  La Rance (Taden) : 1

-  Barrage de Rophémel (Guenroc) : 1

-  Barrage de Bosméléac, Uzelconfimer)

-  Etang de Pont-es Bigot, Loudéacconfimer)

-  Etang de La Verte Vallèe, Callacconfimer)

La pêche associative vous remercie par avance de votre implication.

Signalez le dortoir avec un maximum d’informations sur sa localisation (si possible avec coordonnées GPS) en téléphonant au 02.96.68.15.40 ou 06.70.35.27.60 ou par mail : federationpeche22 orange.fr)

Pour plus d’informations sur ce dossier, consultez l’article de la revue fédérale 2016 ci dessous (cliquez pour zoomer) :


Commentaires

Ajouter un commentaire

ligne
  • Le 11 décembre 15:11, par fede22

    Bonjour,
    Votre amertume est largement partagée par la pêche associative. Le prochain comptage départemental aura lieu vendredi prochain et le but est à chaque fois de démontrer l’importance du problème en vue d’obtenir des tirs de régulation car actuellement c’est interdit dans notre département et autorisé ailleurs ; allez comprendre ??

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 19:58, par Francis

    Bonsoir,

    Arpentant les berges des lacs et rivières toute l’année, je constate avec amertume qu’il y a de plus en plus de ces prédateurs en action. A Jugon par exemple, il y a un mois une trentaine y faisait une rasia ... aux frais des pêcheurs. Même sur l’étang de Quintin (1 ha) en début d’année, j’en ai compté 10 !
    A part le comptage quelles sont les actions concrètes pour lutter contre ces oiseaux ? La FD a t elle demandé par exemple une extension des nombres de tirs ? Moyens d’effarouchement ?

    Merci

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

masquer le bloc réponse

masque
images de pêche images de pêche images de pêche images de pêche images de pêche images de pêche images de pêche