Pêches d’inventaire

Les pêches d’inventaire, outil d’évaluation et d’aide à la gestion

Ces pêches permettent d’obtenir des résultats précis et fiables dans le suivi et l’évaluation des populations de poissons : truites, saumons, anguilles, brochets... Le protocole est le même pour tous les départements, il suit une démarche scientifique que les techniciens ont appris à maîtriser.

UN MOYEN DE SUIVRE LES POPULATIONS

Les pêches d’inventaire plus communément appelées "pêches électriques " constituent un outil indispensable à la bonne connaissance du fonctionnement de la rivière. Elles permettent également de mesurer l’efficacité des aménagements piscicoles.

Chaque année, l’équipe technique de la Fédération réalise un suivi électrique sur :

-  53 stations saumon

-  44 stations anguille

-  25 stations truite

Un protocole rigoureux

La pêche électrique consiste à attirer le poisson en vue de la capturer à l’épuisette.Ce dernier va subir une nage forcée de la cathode (négatif) vers l’anode (positif). Tous les poissons sont attirés par ce courant électrique et remis à l’eau en bonne santé. Cette méthode est uniquement autorisée dans le cadre d’étude et par un personnel formé, les ampérages utilisés pouvant êtres mortels pour l’homme.

 

Cette méthode doit obéir à un protocole très strict afin que les données soient comparables d’une année sur l’autre. Pour les salmonidés, c’est l’INRA qui a défini la méthode :

-  Progression toujours de l’aval vers l’amont

-  Temps de pêche : 5 minutes

-  Matériel employé : le martin-pêcheur

-  Équipe constituée de 4 personnes, un opérateur avec l’appareil, un autre à la récupération du poisson à l’aide d’épuisette, un 3ème avec un seau qui collecte les poissons capturés et un 4ème qui pratique la biométrie (mesure).

Un outil de suivi notamment de migrateurs

données régionale (l’observatoire régional des migrateurs) qui permet de connaître l’état des stocks en Bretagne.

Les stations sont définies en fonction des espèces cibles et de leurs exigences par rapport au milieu. Le saumon est, par exemple, suivi sur le Trieux, le Leff, le Léguer et le Yar. Le suivi des juvéniles de saumons va permettre de déterminer le quota (TAC) de géniteurs pouvant être prélevé l’année suivante.

Un exemple de suivi de l’efficacité des aménagements piscicoles

La pêche électrique a permis de mesurer l’efficacité des aménagements réalisés dans différents secteurs du département :

- Sur le ruisseau de La Chapelle David, affluent du Petit Doré, on a réalisé des aménagements sur 500 mètres. En 4 ans, la population de truites est passée de 27 à 61 individus/100m2 avec des classes d’âge mieux réparties.

-  Sur l’Arguenon à Jugon-Les-Lacs, les aménagements ont permis à la population de truites fario de passer de 23 à 130 individus/800m de rivière. On compte également beaucoup plus d’espèces d’accompagnement (vairons, chabots...) qu’auparavant.


Commentaires

Ajouter un commentaire

ligne
  • Le 17 décembre 2014 11:24, par fede22

    Bonjour,
    Effectivement nous avons mis de côté cet aspect faute de temps, nous allons nous y pencher sérieusement.
    Désolé pour le retard.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2014 10:15

    Bonjour,
    J attends toujours avec impatience le résultat des pêches électriques.
    Si les résultats sont surprenants dans le bon sens, je ne comprends pas votre silence.
    Sentiments halieutiques
    Pierre Duguer

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai 2014 16:58

    Merci de votre réponse et j attends avec impatience la publication de ces inventaires. Ils nous éclaireront...
    Sentiments halieutiques
    Pierre Duguer

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2014 16:09, par fede22

    Bonjour,
    Effectivement cette information serait intéressante à diffuser car les chiffres sont souvent surprenants dans le bon sens. Nous allons voir de quelle manière nous pouvons mettre cela en place.
    Merci pour cette demande.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2014 16:18, par Duguer

    Bonjour,
    Il serait intéressant de publier les résultats de ces pêches électriques dans le temps et dans le détail sur les différents postes observés.
    Je pêche depuis 50 ans et j entends toujours la même chose : Il n y a plus de poissons ! Cette affirmation est elle juste ?
    Merci d avance.
    Sentiments halieutiques
    Pierre Duger

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

masquer le bloc réponse

masque
images de pêche images de pêche images de pêche images de pêche images de pêche images de pêche images de pêche