Accueil > Actualités > Règles de déplacement étendues au département pour la pêche en eau douce

Règles de déplacement étendues au département pour la pêche en eau douce

Les nouvelles règles de déplacement pour la pêche en eau douce

Faisant suite à de multiples requêtes et à un travail de longue haleine de notre Fédération Nationale en direction des pouvoirs publics, une note du ministère de l’environnement à l’intention des Préfets, signée le 16 avril, organise désormais les déplacements pour la pratique de la pêche de loisir en eau douce.

Cette note précise : « Par ailleurs, rejoindre un site pour la pratique individuelle de la pêche en eau douce peut être assimilé à la dérogation permettant de rejoindre un équipement sportif au-delà des dix kilomètres autour de sa résidence, à l’échelle du département ou dans un rayon de 30 kilomètres pour ceux qui habitent aux frontières d’un département. »

Mais la même note indique aussi aux Préfets des départements : « Pour organiser ces dérogations dans des conditions sanitaires satisfaisantes au regarde de la pandémie, nous vous demandons de préciser les dispositions à mettre en œuvre auprès des structures responsables ».

En déclinaison de cette recommandation, et afin de donner aux pêcheurs l’information la plus fiable possible, nous avons, dès lecture de cette note et avant de communiquer, interrogé notre service de tutelle, la DDTM, pour savoir si des dispositions particulières seraient prises dans les Côtes d’Armor. La réponse reçue ce jour de la préfecture confirme qu’aucune restriction à la règle édictée n’est envisagée par celle-ci.

Clairement, la liberté de déplacement à l’intérieur du département devient donc la règle.

Les pêcheurs comprendront qu’ils bénéficient là d’une mesure dérogatoire particulièrement avantageuse et veilleront en conséquence à se comporter de manière irréprochable au bord de l’eau en respectant à la lettre les mesures sanitaires anti-covid. N’oublions pas que, bien avant le plaisir des uns ou des autres, la lutte contre la pandémie reste la priorité absolue et l’affaire de chacun d’entre nous.

Enfin, je dois, en tant que responsable de la pêche départementale, regretter que cette mesure ne s’applique qu’à la pêche en eau douce et ne profite pas à ceux qui pratiquent la pêche en mer. Cette injustice n’est pas de notre fait. Elle devrait faire réfléchir les responsables de la pêche en mer à l’intérêt que nous aurions à être unis pour mieux défendre notre loisir commun.

A toutes et à tous, je souhaite en tous cas de beaux moments au bord de l’eau.

Maurice Lebranchu, Président de la Fédération de Pêche des Côtes d’Armor


Commentaires

Ajouter un commentaire

ligne

pre-moderation

This forum is moderated beforehand: your contribution will only appear after being validated by a site administrator.

  • (To create paragraphs, you simply leave blank lines.)

Who are you? (optional)

masquer le bloc réponse

masque
images de pêche images de pêche images de pêche images de pêche images de pêche images de pêche images de pêche